Récidive !

Un second sanglier en deux jours de chasse.

Je récidive ce matin, invité sur un territoire dans les Yvelines, nous sommes trois archers parmi les carabiniers. Nous sommes Didier et moi placés avec nos tree-stand dans une régénération de boulots et de hêtres et Cyril est quant à lui est plus loin dans les sapins.

Durant la première partie de la chasse une chevrette et un chevrillard vont venir pour sortir sur la coulée. Ils  m’arrivent dans le dos et vont me voir car j’ai malheureusement bougé au moment où je les ai entendus. Un autre brocard va passer un peu plus loin mais je ne peux le tenter car il y a trop de branchage entre lui et moi.

Soudain, j’aperçois devant moi un sanglier qui se dérobe et vient dans ma direction. Il coupe plein travers dans les gaulis et j’arme mon arc et le prend en visée.  Il s’arrête trois quart arrière entre deux petits hêtre à 12 mètre, avec quelques petites branches dans la trajectoire. Du coup, j’hésite un instant, analyse la situation : si je ne tire pas maintenant, il va rentrer dans le roncier et ensuite il va ressortir trop loin. Ma décision est prise,  je décoche et aperçois ma flèche avec l’encoche lumineuse atteindre l’animal. Il démarre en trombe et disparait dans les ronces. Je préviens Cyril, le chef de traque, qui à son arrivée, va avec son collègue trouver la piste de sang. Un des chiens prend la piste, fait une quarantaine de mètre et  abois au ferme, Cyril achèvera le sanglier.

Mon ami Didier tirera une chevrette sur laquelle il sera fait une recherche avec un chien de sang le lendemain matin.

Je prélève ce joli petit mâle de 65 kg, ça y est ! la réussite est de retour !

François Fauchon – Janvier 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *