Quelques CAF partent en Lorraine !

Comme chaque année nous organisons notre périple annuel en Lorraine avec quelques membre de CAF.

Vendredi chasse aux Fourasses chez notre ami Bernard ou nous n’avons rien prélevé, mais nous avons quand même passé une excellente journée.

Samedi,  chasse de Commercy avec Régis, David Lombard et Cyril Exbrayat. David prélève un beau sanglier de 93kg avec une très belle flèche et Bertrand, Président de notre association CAF,  en prélève un beau  de 106 kg. Un chevrillard et un autre sanglier sont également prélevés ce jour là. Très belle journée pour les archers !

Dimanche, une première pour nous, sur un autre territoire à Pagny sur Meuse, au milieu des carabiniers où il a été prélevé deux sangliers et un chevrillard par ces derniers. Nous avons eu la chance de voir de nombreux cervidés, sangliers, chevreuils et renard …

Et enfin ce lundi, nous étions chez Michel Lorrain, en battue mixte carabiniers et archers. Nous sommes postés, nous archers, sur une ligne en bout de traque en face d’une régénération des suites de la tempête de 1999. Nous allons entendre plusieurs fois annoncer « sanglier »  mais rien ne vient durant la première moitié de chasse.

Lorsque la traque se rapproche, j’entends en face de moi des craquements, je me lève de mon siège, observe, et aperçois des sangliers qui approchent, je siffle Michel qui est posté à une petite vingtaine de moi, la compagnie sort sur l’allée avec une très grosse laie en tête suivie d’une seconde puis d’une douzaine de bêtes rousses et d’un autre sanglier un peu en retrait.  Je pense à un mâle, la grosse laie fait demi-tour et rentre dans la traque. Le dernier sanglier prend la tête de la compagnie avec quelques mètres d’avance sur le groupe qui vient sortir et traverse le layon pour rentrer dans notre parcelle, légèrement sur ma droite puis coupe en travers, devant moi, à une 12 de mètres.

J’arme mon arc et aligne le sanglier et décoche dans le mouvement car les animaux sont au trot. J’entend le « tchac »  caractéristique de la flèche qui tape dans l’animal et voit mon encoche lumineuse qui me confirme l’atteinte. La traque arrive, je signal mon tir, on me demande de baliser et de vérifier l’anchuss en fin de traque. Les trois coup de trompe de fin de traque sont sonnées, nous allons voir, il y a du sang , une belle piste de sang que nous remontons jusqu’à mon sanglier qui s’avèrera être une laie de 70 kg. Atteinte à la base du coup, elle n’aura fait qu’une petite centaine de mètre.

Je suis très heureux et sur un petit nuage car depuis le début de saison j’étais en manque de réussite. La fin de ce périple se termine très bien pour moi.
Merci les amis pour ce superbe Week-end passé en votre compagnie.

François Fauchon – Janvier 2019

1 réflexion sur « Quelques CAF partent en Lorraine ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *