Jean-Bernard …

Nous venons d¹apprendre le décès, de notre ami Jean-Bernard Martin.

Pour les plus anciens à CAF il est inutile de le présenter, mais pour les plus récents il leur faut savoir que JB a fait parti de la poignée d¹archers franciliens, qui en 2003 ont pris leur courage à deux mains, pour créer notre association.

Après le brutal décès de Bernard Aunay, il a pris la présidence de CAF jusqu¹en 2008.

Toujours actif et fidèle à l¹associatif (c¹était sa marque de fabrique)  il se consacrait depuis à l¹ASCA et, avec son épouse Elisabeth, à  l¹ADCGG 78.

Derrière son aspect un peu bougon, on découvrait un JB qui était l¹incarnation même de la générosité, du partage, de la convivialité, toutes les qualités  du chasseur passionné (pas seulement à l¹arc) qu¹il était.

A son épouse Elisabeth, à sa famille nous présentons nos plus sincères condoléances.

Le Conseil CAF

Jamboree des instructeurs FFCA 2017

Cette année c’est votre association CAF, qui a pris en charge l’organisation du JAMBOREE (réunion annuelle) du corps de Instructeurs de la FFCA.

Cette manifestation s’est déroulée les samedi 6 et dimanche 7 mai, dans un très bel endroit, situé à quelques encablures du château de Versailles, dans la plaine éponyme.

Nous avons disposé dans la ferme du Prieuré de Rennemoulin, de très bonnes conditions d ‘accueil, auxquelles il faut ajouter la présence d’un hôte agréable, prévenant et disponible : Benjamin DEVELAY. Manquait juste à l’appel le soleil et un peu de chaleur, mais pour un mois de novembre, on a connu nettement pire !

Nous avions mis en place toute une infrastructure : point d’accueil, salle de conférence avec un pas de tir indoor, un pas de tir extérieur (3D – rabbit) et une salle pour les repas pour le moins originale puisqu’il s’agit d’une ancienne chapelle, qui a été récemment et entièrement restaurée

Une cinquantaine d’instructeurs, représentants plus de 20 associations de chasseurs à l’arc ont participé à ce séminaire. Nous avons eu le plaisir de les recevoir, pour certains les connaître, pour d’autres les retrouver.

Le Jamborée a débuté samedi par une intervention d’accueil du président de CAF. Après avoir remercié la FFCA pour la confiance qu’elle témoigne à CAF en lui déleguant cette organisation, il a tenu à dire combien il a été agréable de travailler avec le propriétaire des lieux. Il a ensuite souligné le rôle et le travail des membres du Conseil de CAF et quelques adhérents pour la réussite de la manifestation, citant plus précisément ceux

( Richard Dudziack, Jean-Eric Azzola et Carine Legoux) qui ont effectué un travail de chien, pour débarrasser la salle de conférence et de tir indoor, de plusieurs dizaines d’années de poussières agricoles accumulées.

Benjamin DEVELAY a ensuite pris la parole pour évoquer les lieux ou il nous recevait, leur histoire peu banale et bien sûr la chasse et la belle population de gibier naturel, qui peuple ses terres.

Enfin Eric De lavenne, le président de la FFCA, lançait le Jamborée, non sans avoir remercié CAF.

Ces 3 demi-journées de travail studieuses furent consacrées, à la définition, au contenu et à la mise en œuvre des FORMATIONS COMPLEMENTAIRES à la JFO.

Samedi en fin d‘après-midi, un temps fort : notre ami Jean-Charles Valladont – vice-champion olympique de tir à l’arc à Rio et membre de CAF est venu parler de son parcours, de sa discipline, de ses projets. Il nous a ensuite fait une démonstration impressionnante de tir olympique (tir à 70 mètres) ou à froid, en toute décontraction et avec une facilité déconcertante, il a enchainé les 9 et les 10. Du grand art.

Un bon diner, convivial a clôturé la première journée.

La matinée de dimanche matin fût encore, pour les participants studieuse et productive avec l’intervention d’Yves Butel qui a commenté son article paru dans le dernier « chasse a l’arc » et ayant pour thème l’optimisation de la flèche de chasse. De nombreux échanges passionnés et fructueux entre les instructeurs ont eu lieu.

Après la traditionnelle photo de groupe et un repas vite expédié tous les participants se sont hâtés de repartir vers la province, leurs familles (et probablement aussi les isoloirs), non sans avoir tous pris le temps de remercier CAF, de son accueil et sa qualité.

LE CONSEIL CAF

Challenge CAF / ACAN 2017

CAF (Chasseurs à l’Arc Franciliens)  organise, en collaboration avec l’ACAN ( Association des Chasseurs à l’Arc de Normandie) son CHALLENGE annuel de tir a l’arc !!!!

Il se déroulera le Samedi 10 Juin 2017 , à partir de 8h30, au  Tremblay-sur-Mauldre – 78

Au programme de cette journée :

  • Challenge  : 25 questions archerie et cynégétiques + 25 tirs 3D, en situation de chasse.
  • Tir au drapeau et coupe par équipe.
  • Arctrap librement accessible toute la journée.
  • Sanglier Courant ( Arc En Mouvement) librement accessible toute la journée.
  • Rabbit librement accessible toute la journée.
  • Village Archerie  avec boutique archerie, matériel outdoor , coutelier et facteur d’arc.
  • Broc’Archerie pour acheter ou vendre votre matériel d’occasion
  • Restauration et Buvette sur place
  • Résultats et clôture du challenge, de nombreux lots et coupes récompenseront les lauréats !!!

Les inscriptions se font au travers du site  www.asso-caf.fr a la rubrique Inscription Challenge  en précisant votre catégorie (Compound, Tradi ou -16 ans) ainsi que votre asso ou club (CAF, ACAN, ACAEL, ADCAO, CAS80 …)

Pour toute information complémentaire vous pouvez contacter notre excellent et bienveillant Michel LEGOUX  joignable au 06 82 83 77 52.

Frais de participation de 25€  pour les personnes inscrites au Challenge. Gratuit pour la catégorie -16ans. Le repas n’est pas  inclus.

Attention ! Le nombre de participants est  limité a 75 tireurs.

Chèque a renvoyer au plus tôt au Trésorier de CAF  afin de finaliser définitivement  votre inscription :

Chasseurs à l’Arc Franciliens
Chez Bertrand LEGRAND
6, chemin des Ecureuils
95680 MONTLIGNON

Très Cordialement,

Le Conseil

Dimanche 19 février 2017, ma naissance d’archer… (enfin je crois !)

La Renardière de Pierrot, j’en adore l’ambiance et en plus aujourd’hui, c’est « spécial archers » : le top.

Le beau temps est au rendez-vous, il fait sec et frais. Aujourd’hui, je n’ai pas pris le treestand, je resterai au sol.  La première battue, je ne vois rien, sauf un lièvre.

Pour la seconde battue, Doudou me poste au numéro 10. Elle est commencée, depuis 15 minutes et encore 2 lièvres qui passent, dommage de ne plus pouvoir les tirer, car ils sont à moins de 15 mètres.

Je sors mon siège, car je commence à avoir des crampes (j’ai bien fait de laisser le treestand dans le coffre).Gros craquement sur la gauche qui attire mon attention, je me lève et me fige comme un piquet.

Un chevreuil passe super vite, trop vite pour me permettre une occasion de tir, mais soudain à moins de 20 mètres, il stop net . Lucarne parfaite entre deux arbres, il semble me regarder ou plutôt elle semble me regarder.

Je ré-estimes la distance et décoche : shlack !!! Je suis dedans et elle démarre.

Elle sera retrouvée à une trentaine de mètres touché sous la colonne, flèche un peu haute à mon goût, mais qui a parfaitement fait son travail. C’est une chevrette de 22 kilos.

IMG_3922

Mon matériel :

  • Arc Bowtech Assassin en 60lbs
  • Flèche Bloodline et lames strick

Un grand merci aux traqueurs de la Renardière et à leurs chiens, ainsi qu’aux membres de CAF qui mon permis de découvrir la chasse à l’arc ses sensations et ses très fortes émotions.

IMG_3928

Sur un nuage, pour un bon moment … je pense.

Nicolas LEBAT.

Pascal qui pleure, Pascal qui rit !

21 janvier 2017, une petite équipe de CAF est aux portes de Nancy, dans le Parc de Haye pour traquer chevreuils et sangliers, avec quelques amis archers : Lorrains, Vosgiens et Bretons.

IMG_0965

L’endroit est particulier, cette portion de foret isolée du massif principal de la forêt de Haye, par une autoroute, est totalement dédiée à l’accueil du public. Seuls les archers opèrent sur ce territoire pour limiter les populations. On y chasse donc entourés de promeneurs (souvent accompagnés de leur chien), vététistes, joggeurs, et cela se passe fort bien.

Le temps pour chasser est presque idéal : froid, mais seulement quelques degrés sous zéro, très peu de vent et un magnifique soleil d’hiver qui ne nous quittera pas de la journée. Et puis ce qui rend magique cette journée, c’est la neige qui est bien présente.

Au rond, Bernard Lartillot qui nous accueille, nous annonce quatre petites traques (nous sommes un peu moins de 20 y compris les 5 traqueurs), avec une fin des hostilités prévisible vers 14 heures. On pourra tirer tous les chevreuils et sangliers sans aucune contrainte, sauf de respecter les laies suitées de marcassins.

Dès la première traque le ton est donné, la traque n’a pas commencé depuis plus de 5 minutes qu’un chevreuil est sonné mort. Et sur la ligne des CAF, tout le monde voit des animaux souvent tout près.

La deuxième traque, sur les bords de l’autoroute est un peu moins favorable, mais quelques animaux sont levés.

Traque numéro 3, quelques animaux viennent encore nous saluer. La traque terminée nous nous regroupons pour trouver notre Pascal Legout, un peu morose. Il vient de manquer l’immanquable : une chevrette arrêtée à 5 mètres. Pour lui remonter le moral, nous nous empressons donc … de le chambrer amicalement, mais copieusement.

Nous nous dirigeons alors, avec notre déprimé, vers l’ultime traque qui se déroulera dans les premières maisons de Nancy, sur d’anciens jardins abandonnés. Nous croyons vraiment dans cette traque, que nous connaissons bien et qui s’est toujours révélée propice à des prélèvements de sangliers.

La traque nous envoie dès son début, deux chevreuils qui passeront en revue toute notre ligne. Et puis ca s’agite chez les traqueurs qui annoncent un sanglier. Peu de temps après nous entendons sonner la mort d’un sanglier sur notre ligne.

C’est Pascal qui vient de tirer, il nous racontera sa réussite dans ces termes :

« J’avais été posté sur une très belle coulée de sanglier. J’ai vu arriver en contrebas au pas, un beau sanglier qui se défilait. Il emprunte pour remonter la coulée sur laquelle j’étais posté et il vient droit sur moi. Je le laisse approcher jusqu’à une douzaine de mètres et lui lâche une flèche qui l’atteint en pleine épaule. Mon équipement : Arc Hoyth Gamemaster de 54 livres et flèche carbon/alu 400 équipée d’une lame Stinger de 125 grains (plus 100gr d’insert en laiton) . Le sanglier fait péniblement les quelques mètres qui le séparent du chemin, le traverse et tombe sur le côté. Pour assurer mon tir, je lui remet une flèche plein coffre, qui l’achève. Merci aux traqueurs, qui m’ont permis, de passer si rapidement, de la déception d’avoir raté une chevrette inratable, à une si grande joie, et de tuer quelques minutes plus tard, un magnifique sanglier mâle d’un poids respectable : 75 kilos.

IMG_1603

Un second sanglier, qui donnera beaucoup de fil à retordre aux traqueurs, finira pas vider l’enceinte. Il sera tué en bout de traque par un ami vosgien. S’agissant de son tout premier sanglier à l’arc, il « bénéficiera » donc d’un baptême, bon enfant mais en bon et due forme.

Le tableau faits et les honneurs rendus, par un directeur de chasse aux anges, nous avons pu aller nous restaurer en attendant le lendemain et de nouvelles aventures à Commercy.

Michel Legoux.      Janvier 2017

Salon de la Chasse et de la Faune Sauvage de Rambouillet 2017

 

FFCA          Salon          CAF

Amies et Amis chasseurs,

La Fédération Française des Chasseurs à l’arc (FFCA) et l’Association des Chasseurs à l’Arc Franciliens (CAF) vous invite a venir participer au Salon de la Chasse et de la Faune Sauvage qui se déroulera du 24 au 27 Mars 2017 au Parc des Expositions de l’Ile Aumône – Allée des Iles Éric Tabarly – 78200 Mantes la Jolie.

Comme les années précédentes, nous y tiendrons un stand pour vous recevoir ainsi qu’un pas de tir extérieur équipé de cibles 3D et d’un arc-trap/rabbit.

Un  adhèrent de CAF, Jean Charles VALADONT (Vice-champion Olympique),   sera présent sur notre stand le Vendredi de 16h00 à 18h00.

Seront présent à coté de nous sur le salon  durant les 4 jours :

  • Harold JENKINS – Facteur d’arc,
  • Julien BESIO-LAURENS –  VA       –   Facteur de flèches
  • Alain CONESA – Artisan du cuir
  • Importateur WIN-WIN Europe en partenariat avec France Archerie

N’hésitez pas à venir nous voir sur les stands N° D 98 – D100 – D102 – D83 – C84,  mais également sur le pas de tir ou vous pourrez tirer quelques flèches.

Amicalement ,

François FAUCHON – Vice–Président de CAF             Février 2017

Chasse aux Lapins – Bailly (78)

Nous sommes le samedi 14 janvier pour une première chasse au lapin sur le territoire de Bailly, plus précisément à la ferme de Pontaly, où une dizaine de chasseurs à l’arc se sont donnés rendez vous.
Le temps est bien frais avec un soleil timide sur la matinée, de la neige étant annoncée pour l’après-midi.

Après les consignes à suivre et les règles de sécurité d’usage pour cette chasse, nous nous mettons en place autour de la première garenne. L’équipage nous a devancé pour introduire les furets, au nombre de 4,  dans les entrées de la garenne. Il n’a pas fallut attendre longtemps avant de voir apparaitre le premier lapin et d’entendre les flèches qui fusent.
30 flèches fut tiré dans cette matinée et de nombreux lapins tirés sans qu’un seul ne soit touché par un archer. Il faut reconnaitre qu’ils partent comme des missiles ! Nous avons encore des progrès a faire.

Le repas  est partagé dans la joie et la bonne humeur, à l’abri et au chaud, alors que la neige commence a tomber. L’après midi sera dans la continuité de la matinée avec un peu moins de lapin car le temp n’est pas idéal.

L’équipage emmène du renfort avec 3  buses de Harris, une seule sera lachée manquant de peu le lapin convoité.

20170114_131530 20170114_131419 IMG_1582 Resized_20170114_161143(1)

Une autre, excitée par les lapins vu se vengera sur le carquois de Jean-Christian qui est orné d’une fourrure de ragondin.

Resized_20170114_160802

La fin de journée se finit avec un déterrage d’une heure  pour aller récupérer un furet resté collé.

IMG_1589IMG_1587

Le bilan est donc d’un lapin prélever par un furet et zéro pour les archers ! Mais quelle belle journée riche en émotions !

Pour certains ce fût une première, car pour cette occasion,  nous avons eu le plaisir d’avoir avec nous l’équipage de fureteur fauconnier ” Vincent et Martin Gerbault ainsi que Laure Ducasse qui nous ont fait une démonstration de leur talent. Un grand merci à tous les trois !

20170114_131635
Je tien aussi à remercier Louis, un tout jeune chasseur pour sa présence ainsi que Richard qui nous a donné cette chance de chasser le lapin sur ce magnifique territoire.

Jean-Eric Azzola  (Janvier 2017)